Navigation Menu+

Qu’est-ce que le darknet ?

Un Darknet  est un réseau privé virtuel, nommé parfois réseau ami à ami, en anglais friend-to- friend. Dans ce réseau, les utilisateurs sont pris comme personnes de confiance de nombre réduit car le plus souvent  le réseau compte environ dix utilisateurs.

darknet.jpg

Tout le monde peut créer un Darknet  sur la base d’une technique spécifique quel que soit son objectif, mais le réseau est destiné pour un partage de fichiers en pair à pair, ami à ami anonymes. C’était en 2010 que Darknet a commencé à attirer le grand public dans les médias de culture de masse. A noter que les sites web de ce genre   peuvent contenir des thèmes étranges, anormaux et exagérés.  

Darknet, popularisé par TOR

Darknet est traduit par web profond dans certain cas. Dans la pratique, c’est une collection de pages non-indexées, invisibles  de par les moteurs de recherches. Les services cachés TOR  hébergent  les sites avec une extension  « .oignon » qui, selon les estimations représentent actuellement plus de 600 téraoctets de données dans le Darknet. Pour accéder à l’application, il s’agit de télécharger le pack de navigation TOR et par la suite exécuter le fichier.exe.

reseau-tor.jpg

Les opposants  politiques ont été les premiers clients du web profond, mais des utilisateurs obsédés  par la vie privée et l’anonymat sont intéressés également. Une fois que le dossier est extrait, il s’agit de double-cliquer sur « Démarrer Tor Browser.exe ». Le navigateur TOR  détient les 10%  d’internet, qui est inaccessible par les utilisateurs normaux et qui couvre  la face sombre du web. Télécharger Tor est légal. Ce sont la plupart des activités qui sont illégales, par exemple l’achat/vente d’armes, de drogues, la pédophilie, etc.   

Est-ce la fin du Darknet ?

En 2011, plus de 40 sites web dissimulés dans le réseau TOR ont été démantelés par Anonymous.  Cette action n’a pas empêché le développement de Darknet où certains utilisateurs intéressés trouvent ce qu’ils ne trouvent pas sur Internet. Ce site permet aux journalistes de sortir, sans être censuré, des informations pertinentes interdites par la loi et le code de communication. A noter que l’utilisation de TOR et l’accès au Darknet  permet de faire autant de bien que de mal.  La fin de Darknet n’est pas concevable  du moment que plus d’un veulent y entrer pour découvrir, au risque de tenter le pire.